Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le journal d'un esprit libre

Instincts - Sarah Marquis

Il y a bien plus à voir que ce que les yeux perçoivent.

Il y a bien plus à voir que ce que les yeux perçoivent.

C’est le deuxième livre de Sarah Marquis que je lis. Le premier était « Sauvage par nature » où elle décidait de parcourir à pied le continent austral. Pour lire la critique, suivez ce lien : sauvage par nature.

 

Voici donc son dernier ouvrage (2016), Instincts.

« 3 mois seule à pieds, en survie dans l’ouest sauvage australien. »

 

Nous suivons donc Sarah qui part toute seule une nouvelle fois en Australie. Mais pour cette aventure, les choses changent quelque peu. En effet, la voici seule et pour la toute première fois, en mode survie. Elle devra trouver sa nourriture, son eau, dans une végétation compliquée et un climat extrême. Bien sûr, certaines créatures comme des crocodiles ou autres serpents viendront lui tenir compagnie.

 

 

Notre protagoniste commence son récit en nous expliquant un peu la préparation d’une telle aventure. Grâce aux conseils des locaux et des bushmen, la voici donc prête à s’élancer dans ce périple qui durera 3 mois pour elle et 275 pages pour nous.

Il s’agit d’un récit d’aventures qui se lit très facilement et rapidement. À la différence de « Sauvage par nature », ici nous restons dans les mêmes paysages et dans le même climat. Mais tout cela ne rend pas la lecture ennuyeuse pour autant.

La description des lieux est bien faite, nous pouvons très bien nous imaginer la chaleur constante et infernale que doit supporter l’auteur. Il est facile de fermer les yeux quelques instants et de se projeter au beau milieu du bush australien, entre ses plantes uniques et ses rochers couleur ocre.

Les dangers y sont nombreux. Serpents, crocodiles, araignées, taureaux sauvages… Sarah Marquis doit rester vigilante de jour comme de nuit pour ne pas finir en snack au fond d’une rivière.

L’un des principaux dangers auquel elle doit faire face est le manque d’eau et sa recherche continuelle d’un point d’eau afin de remplir ses stocks. Pour la nourriture, elle nous livre quelques astuces et quelques recettes qui pourraient s’avérer utiles si vous décidez de vous perdre dans le désert australien.

L’aventure est parsemée de rencontres sympas, d’anecdotes et autres souvenirs. Mais comme à son habitude, l’auteur nous fait part de sa philosophie qui peut parfois agacer et de ses remèdes plus que douteux en matière d’efficacité (l’homéopathie comme trousse à pharmacie dans de telles conditions me parait très inconscient).

 

 

 

Le livre reste donc très plaisant à lire. Les photographies au milieu de l’ouvrage sont de bonne qualité et réussies, mais on regrettera une nouvelle fois le manque d’information sur la préparation d’une expédition comme celle-ci.

 

Pour les amateurs d’aventure, de survie, d’évasion et sensations.

 

 

" Survivre...
Survivre m'a déchiré les chairs, a détruit toutes les connaissances et les certitudes que j'avais sur moi-même.
Survivre a exposé mes tripes à l'air libre, montrant de quoi je suis faite.
Survivre m'a transpercée, a chargé comme un taureau à travers mon âme et joué avec mes réserves corporelles.
Survivre m'a poussée un peu plus loin, plus loin encore vers mon côté obscur, mais m'a aussi amenée à toucher la lumière qui brille en moi, dont je n'avais pas conscience.
C'est dans ces expériences, dans ces zones d'extrême inconfort, que le travail est fait."

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article