Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le journal d'un esprit libre

Confession d'un hypocondriaque - Christophe Ruaults

“L’hypocondrie est la seule maladie que les hypocondriaques croient qu’ils n’ont pas.”

“L’hypocondrie est la seule maladie que les hypocondriaques croient qu’ils n’ont pas.”

A propos de l'auteur :

Christophe Ruaults est journaliste, animateur, formateur et auteur.
Il a présenté pendant six ans sur LCP l'émission hebdomadaire "Entre les lignes" un décryptage de l'actualité politique avec des journalistes de la presse écrite.
Il a aussi animé le magazine de société "L'autre séance" avec des politiques, experts et personnalités de la société civile.

 

***

 

Étant victime de l’auto-consultation grâce à Internet, me voilà parfois pris de panique quand une légère toux pourrait être le signe d’un cancer ou bien quand une douleur dans la main est la première étape d’un terrible infarctus.
On remerciera Google et Doctissimo d’avoir engendré une horde d’hypocondriaques, explosant le chiffre d’affaire des médecins et creusant de plus en plus profondément le trou de la sécurité sociale.

Me voici donc en train de fouiller dans les méandres d’Amazon quand je tombe sur cet ouvrage dont les commentaires élogieux me poussent à le commander.

 

 

Quatrième de couverture :

Un rhume ? C'est sûrement une pneumonie qui s'annonce. Un mal de tête ? Les prémices d'une méningite. Un trou de mémoire ? Un Alzheimer précoce... Et le narrateur enchaîne les visites chez les spécialistes, multiplie analyses et scanners. Le diagnostic est évident : Thomas est hypocondriaque. Mais combien de temps la femme de sa vie va-t-elle tenir le coup face à cet anxieux obsédé par sa santé ?
Dans un récit enlevé, ponctué de scènes où le rire côtoie l'émotion, l'auteur met le doigt sur un mal qui nous touche tous à divers degrés.
Un délicieux remède à l'hypocondrie ambiante.

Dans la réalité, elle (ma pharmacienne) m’en ferait plutôt voir de toutes les couleurs : des pastilles roses, des comprimés jaunes, des gélules bleues… Il m’arrive de m’effrayer moi-même en me disant que j’ai dû ingurgiter plus de produits qu’un vainqueur du Tour de France.

 

 

Avis :

Christophe Ruaults nous offre un roman drôle et sarcastique à la plume très convaincante. Mais, en-dessous de mes espérances.
Ce qui commençait très bien ne reste finalement qu’un rassemblement d’anecdotes romancé. Visites chez le médecin généraliste, chez l’acupuncteur, l’ORL, gastro-entérologue, ophtalmo… nous suivons le protagoniste – Thomas Lutraux - dans sa quête d’une maladie qu’il croit avoir, sous les encouragements de son double imaginaire, Charlie.
Et pour entrecouper ces aventures médicinales, le voilà qu’il tente de sauver son couple jusqu’au dénouement final.

 

J’ignore si l’auteur est réellement hypocondriaque, mais il a su décrire avec brio ces angoisses qui peuvent totalement submerger l’esprit lorsque l’on se croit malade. Les anecdotes sont parfois drôles – la gastroscopie reste la plus comique – et parfois longuette et répétitives, donnant au récit une lourdeur inutile.
Malgré de bonnes connaissances dans ce sujet, le côté comique omniprésent enlève la triste réalité du terrain que subissent les hypocondriaques. Bien que les inquiétudes du narrateur soient claires, la face sombre que cette maladie inflige à ses victimes est pratiquement absente.
Afin de casser cette routine maladive, nous sommes plongés au cœur de la relation entre Thomas et Claire qui voient leur couple battre de l’aile tellement la paranoïa du protagoniste vient surcharger émotionnellement leur liaison amoureuse.  

 

Bien entendu, le récit se terminera avec de quoi peut-être redonner espoirs aux hypocondriaques qui pourraient se reconnaitre durant cette lecture.
Ces confessions sont peut-être réelles ou pas, mais reste bien construites. Dommage que le rythme répétitif et le surplus d’humour viennent supprimer le côté réaliste qu’aurait pu prendre un tel récit.

Confession d'un hypocondriaque - Christophe Ruaults

Si vous collectionnez les journaux anciens, ne perdez plus votre temps dans les brocantes, les bonnes affaires sont chez votre médecin de famille.

Christophe Rualts

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article