Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le journal d'un esprit libre

Le Voyageur onirique - Guillaume Beck

Le Voyageur onirique - Guillaume Beck

Résumé:

« Parle-moi des Grands Anciens... » C’est ainsi, après avoir naïvement posé cette question à West, son collègue et ami, que la vie d’un étudiant de l’université de Miskatonic va basculer dans le chaos. Il deviendra la marionnette d’anciennes et terribles entités, un simple pion dans une lutte cosmique immémoriale. Il cherchera à retrouver le cours paisible de son existence auprès de sa petite amie. Mais on ramène toujours quelque chose de ses voyages. Dès lors est-il possible de revenir à la normalité, de vivre avec celle que l’on aime quand son monde bascule dans la folie ?

***

Imaginez le film Inception réalisé par Carpenter, et vous sombrerez dans les méandres de ce livre.

Depuis quelques années, l'univers de Lovecraft retrouve un certain intérêt au beau milieu de la culture et nombreux sont les ouvrages honorant le maitre du renouveau fantastique du XXe siècle.
Qui n'a jamais entendu parler de Cthtulhu? Ce grand-ancien dont le réveil sonnera la fin de tout sur cette planète?
Dans le monde Lovecraftien, le combat des humains contre ces entités prodigieusement dangereuses n'a pas lieu d'être. Devant cette incommensurable force, seule la mort ponctuera notre destinée.
Mais alors, pourquoi tant d’engouement face à une prose si pessimiste?
Car Lovecraft a chamboulé la littérature fantastique et horrifique. Baigné par les écrits de Poe, il a su créer tout un univers plus ou moins lié et a fabriqué de toutes pièces un bestiaire unique en son temps. Loin des clichés gothiques et fantasques des monstres qui peuplaient le genre fantastique au début du XXe siècle, ces abominations deviendront les nouvelles icônes de l'étrange et continueront de fasciner près d'un siècle plus tard.

Alors, comme un énième livre en hommage à Lovecraft, Guillaume Beck nous offre ici un ouvrage particulièrement soigné et respectueux de ce monde cauchemardesque.
Le Voyageur onirique complète donc cette œuvre d'une vie qui ne connaitra le succès qu'après la mort de son créateur.
Nous, lecteurs, sommes précipités dans un rêve qui ne semble jamais prendre fin, caressant du bout des doigts cette folie si singulière aux textes de Lovecraft. Mêlant quelques créatures parfaitement bien décrites et différents lieux que les fans de l'univers Lovecraftien reconnaitront aisément, l'auteur prend un malin plaisir à nous abandonner dans des situations où le commun des mortels ne pourrait saisir toute la complexité. Un monde à l'image des grand-anciens, titanesque et indescriptible.

Les références y sont nombreuses. Depuis Arkham jusqu'à Pnakotus, en passant par Innsmouth, nous rencontrons les Yiths, tombons nez à nez avec un Shoggoth et bien entendu, nous parcourons les pages du livre interdit. Le tout dans un voyage onirique, philosophique, cosmologique et horrifique.
Un véritable concentré Lovecraftien dans une histoire cohérente, maitrisée et à la plume agréable qui derrière son masque de terreur nous questionne sur la place qui nous est offerte dans ce monde.

Un très bon moyen de plonger à nouveau ou de découvrir l’œuvre du maitre.

 

A retrouver chez OGMIOS EDITIONS.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article