Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le journal d'un esprit libre

L´homme maigre - Xavier Otzi

L´homme maigre - Xavier Otzi

Résumé:

Hybride mi-homme mi-bête, Djool dissimule sa nature et vit dans la solitude d'un cimetière de campagne. Quand il ne creuse pas la terre, il explore les plaisirs de la surface, joue du blues sur sa guitare, s'autorise des virées à Lyon, se passionne pour la télévision, découvre la saveur des aliments cuisinés. Sa vie bascule le jour où il croise la route de Konrad, un taxidermiste maniaque à la recherche d'une dépouille humaine pour composer sa plus belle chimère. Convaincu d'avoir trouvé un ami, Djool lui révèle ses souffrances et Konrad lui promet d'y mettre un terme. En échange, il doit l'aider à voler un corps.

 

***

 

Troisième chronique d'un livre de chez Editions Luciférines, petite maison d'édition dont j’apprécie beaucoup le contenu. Des histoires de qualité, de belles illustrations et des thèmes en adéquation avec le style que j'aime.
Voici les précédentes critique que j'ai pu faire sur deux autres livres :

 

Ici, nous suivons les aventures de Djool, l'homme maigre mi-homme mi-bête vivant dans une cabane proche de son lieu de travail : un cimetière dont il s'occupe amèrement sous les ordres d'un type sans scrupule et aux combines plus que douteuses.
Mais un jour, il rencontre Konrad, taxidermiste aux idées farfelues et à la recherche d'une peau humaine pour l'une de ses œuvres morbides.

Alors, une amitié étrange se crée entre les deux hommes. Des secrets que chacun tente de découvrir chez l´autre, une angoisse latente qui se transformera petit à petit en un conflit silencieux et pesant et une opération macabre qui titillera l'attention de Toni, frère de Konrad et policier en pleine enquête familiale.

L'homme maigre est un livre sombre, poétique et mélancolique.
Nous avons d'un côté Djool, partagé entre son envie de se fondre dans la masse humaine et sa haine envers les hommes. Et lorsqu'il croit avoir enfin trouvé un ami, celui s'avère finalement bien plus sauvage que ce que l'homme maigre peut représenter aux yeux du monde.
De son côté, Konrad jongle entre ses fantasmes malsains de création et sa volonté courageuse d'aider ce drôle de type se régalant de terre et aux capacité physiques incroyables.

Joliment écrit, on s'attache rapidement au mystérieux et solitaire Djool, et c'est avec une belle fluidité que l'on avance à travers le récit. Le côté thriller reste discret, mais nécessaire dans l'avancée de l'aventure et nous rajoute une touche de suspens pour notre plus grand plaisir.
 

Une très belle découverte à l'atmosphère particulière qui ravira les amateurs de fictions gothiques modernes.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article