Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le journal d'un esprit libre

Londres Express - Peter Loughran

Londres Express - Peter Loughran

Résumé:

Évidemment, vous direz que je suis un monstre. Que je n'aurais jamais dû me saouler dans les bas quartiers ni courir les filles. Ni flanquer des briques dans les fenêtres. Ni me conduire de façon aussi abominable dans le train qui m'emmenait au port de Londres. Et bien, c'est vous tous, avec vos vices et votre méchanceté qui m'y avez obligé. Je ne suis pas plus monstre que vous, bande d'hypocrites !

Londres Express, "ouvrage insaisissable, impossible à cataloguer" selon Marcel Duhamel.

 

"Une femme c’est une femme, en fin de compte, et, dans le noir, elles se ressemblent toutes, plus ou moins."

 

Après avoir lu son incroyable Jacqui, je me suis empressé de posséder Londres Express, cet ouvrage qui lui a permis d'acquérir un certain nom dans l'univers des auteurs de romans noirs.
Et je peux maintenant vous affirmer que ce livre vaut le coup d’œil! Amateur de fictions noires, de satire et d'humour particulièrement sombre, cette histoire vous comblera!

Un roman écrit au milieu des années 60 et qui, s'il venait à être rédigé aujourd'hui, serait vraisemblablement trainé dans la boue.
Nous sommes ici en compagnie d'un marin dans un train en direction de Londres. Celui-ci ayant loupé son bateau, le voilà obligé de se rendre dans la capitale afin de pouvoir embarquer de nouveau.

Le décor se plante rapidement : le compartiment d'un train, une fillette et deux nones.
Et là, le monologue peut commencer.
Car il sera question ici d'un surprenant monologue de 250 pages. Le personnage principal vous raconte le pourquoi du comment il se retrouve ainsi dans ce train et en profite pour vous exposer plusieurs anecdotes, souvenirs et autres pensées.
Un personnage dont nous ignorons le nom, mais dont les traits de caractère nous sautent aux yeux rapidement : incroyablement bête et naïf, solitaire, antisocial, misogynes, antipathique, misanthrope et aux tendances psychotiques. Un sacrée mélange!

Un curieux récit qui quelquefois traine en longueur, mais qui se révèle être un excellent ouvrage à des années-lumière du politiquement correct.
Et que du dire du final... Ça laisse bouche bée.

 

"Certaines de ces écolières sont drôlement bien bâties pour leur âge ; comme des femmes faites, y en a, et alors, juste après qu’on les a chauffées comme il faut et qu’elles sont bien à point, on s’aperçoit qu’elles ont que quatorze ans, douze, même. Entre nous, la loi devrait faire des exceptions pour ce qui est de ces filles-là. Tous les mecs que je connais le font – ne pas s’en tenir à la règle en question des seize ans, je veux dire. C’est bon pour les filles normales, cette règle. Mais n’importe quelle fille de douze ans roulée comme j’en ai vu, moi qui vous parle, j’estime qu’elle est assez grande pour décider toute seule ce qu’elle a envie de faire."


 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article