Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le journal d'un esprit libre

Sharko - Franck Thilliez

Sharko - Franck Thilliez

Résumé :
" Sharko comparait toujours les premiers jours d'une enquête à une partie de chasse.
Ils étaient la meute de chiens stimulés par les cors, qui s'élancent à la poursuite du gibier.
À la différence près que, cette fois, le gibier, c'était eux."

Eux, c'est Lucie Henebelle et Franck Sharko, flics aux 36 quai des Orfèvres, unis à la ville comme à la scène, parents de deux petits garçons.
Lucie n'a pas eu le choix : en dehors de toute procédure légale, dans une cave perdue en banlieue sud de Paris, elle a tué un homme. Que Franck ignore pourquoi elle se trouvait là à ce moment précis importe peu : pour protéger Lucie, il a maquillé la scène de crime. Une scène désormais digne d'être confiée au 36, car l'homme abattu n'avait semble-t-il rien d'un citoyen ordinaire et il a fallu lui inventer une mort à sa mesure.
Lucie, Franck et leur équipe vont donc récupérer l'enquête et s'enfoncer dans les brumes de plus en plus épaisses de la noirceur humaine. Cette enquête autour du meurtre qu'à deux ils ont commis pourrait bien sonner le glas de leur intégrité, de leur équilibre, et souffler comme un château de cartes le fragile édifice qu'ils s'étaient efforcés de bâtir.

 

 

 

Après avoir dévoré les livres « Le syndrome [E] », « GATACA » et « Atomka » dans lesquels j’ai pu faire connaissance de Franck Sharko et Lucie Henebelle, j’ai eu le plaisir de me replonger dans une nouvelle aventure à leurs côtés.
Cette fois-ci, Franck et Lucie seront, en premier lieu, les principaux suspects de leur propre enquête qui va finalement les mener bien plus loin qu’une scène de meurtre maquillée.

Franck Thilliez signe ici un livre détonnant et, comme à son habitude et avec une parfaite maitrise, enchaine les chapitres, ne donnant aucun répit au lecteur. Depuis les premières pages jusqu’au dénouement final, nous restons accrochés à ces mots qui dans une angoisse permanente, nous font voyager dans une folie de plus en plus grandissante.

Depuis la violence des faits jusqu’aux expertises légistes, tout en passant par le déroulement minutieux d’une enquête de police, nous voilà spectateur d’une véritable descente aux enfers sanglante pour nos deux protagonistes.

Et ce livre ne serait pas du Thilliez sans son aspect totalement irréel et surnaturel qui finalement laisse place au rationnel, et ça jusqu’aux explications de l’auteur à la fin de l’ouvrage.

Voici 500 pages que vous avalerez aussi rapidement qu’une tasse de café chaude, mais sans vous laisser un goût amer en bouche.

 

"On cache tous des squelettes au fond de nos placards, on apprend juste à vivre avec."

Franck SHarko

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article